07 février 2007

...

Une peinture n'existe que s'il y a des yeux pour l'embrasser.

Normand Reid

J'aime dans cette citation le verbe d'action qui ne correspond pas a priori aux organes mentionnés...si l'on s'arrête au sens premier.

Détourner des mots et leurs significations pour les retourner, les emballer, les utiliser autrement et faire danser nos paroles par la prononciation, les intonations, grâce à notre imagination.

Pouvoir voir le monde et les choses de manière autre, , c'est aussi une vision de la vie qui change et qui permet de relativiser et d'avoir peut être davantage d'humour...

Les yeux qui embrassent une toile...qui se perdent et tourbillonnent sur les couleurs et les contours d'une toile, qui cherchent, trouvent parfois, s'arrêtent, impriment et se remplissent de saveurs.

J'aime cette intériorité, les choses ressenties sans qu'elles aient été exprimées auparavant, ce monde intérieur et la sensualité qui me vient à la lecture et au regard de cette phrase...

Bonne nuit

Posté par fetecomchezvous à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur ...

Nouveau commentaire